La maison passive par Maisons Patze

Le principe de la maison passive

Le terme maison passive désigne une construction offrant une température confortable tout au long de l’année sans système de chauffage conventionnel. L’apport solaire, l’apport calorifique des appareils électroménager et des habitants doivent suffire à entretenir cette température confortable.

3 critères primordiaux doivent être respectés pour qualifier une maison de «passive», :maison passive

  • Le besoin en énergie de chauffage doit être inférieur à 15kWh/(m2/an);
  • Le besoin final en énergie ne peut pas dépasser 50KWh/(m2/an);
  • L’étanchéité à l’air de l’enveloppe d’une maison passive : le taux de renouvellement de l’air doit être inférieur à 0,6 x le volume d’air de la maison. Ce test est effectué à différentes pressions (Pascals). C’est le taux moyen qui sera pris en considération. Il faut savoir, qu’en Wallonie, le taux d’étanchéité moyen des nouvelles constructions est de 8 x le volume d’air par heure.

principe maison passive

Comment respecter ces 3 critères ?

La conception d’une maison passive se prépare dés l’esquisse de l’avant-projet car l’architecture a une part très importante dans la conception de ce type de maison (l’orientation des ouvertures, des pièces de vie, etc.).

L’architecture va aussi définir une grande partie du surcoût par rapport à une maison basse énergie car plus le volume architectural est simple et plus il est simple de rendre la maison passive.

Par exemple: le volume le plus simple à rendre passif est un igloo (!!!) car c’est la forme qui offre le moins de surface en contact avec l’extérieur.

Maison passive BruxellesPour la partie structurelle, on fera attention d’avoir une enveloppe isolante homogène et continue afin d’éliminer tous les ponts thermiques. L’épaisseur de l’isolant (à définir d’après le calcul PHPP) est approximativement de 30 cm pour les murs extérieurs et 40 cm pour la toiture. Toutes les cloisons doivent être étanche au niveau de leur liaison: une bande d’étanchéité est appliquée à toutes les jonctions d’éléments structurels.

maison passive menuiserieLes menuiseries ont bien entendu une part importante du résultat. Une fenêtre classique avec un double vitrage performant est 10 fois moins isolante que le mur ! Voilà pourquoi, dans une maison passive on utilisera des menuiseries dites «passive».

Le vitrage d’une fenêtre passive (vitrage triple) est 2 fois plus performant qu’un double vitrage. Le châssis voit aussi sa structure isolée (avec de la cellulose ou du PU). La pose des menuiseries passives est une opération délicate, il faut s’assurer de l’étanchéité à l’air entre la menuiserie et la cloison.

Ensuite, d’un point de vue énergétique, les solutions pour maisons passives sont simples: panneaux photovoltaïques pour la production d’électricité, ventilation mécanique à double flux pour le renouvellement de l’air avec un haut rendement, panneaux solaires pour la production d’eau chaude, géothermie, …

Quel chauffage pour une maison passive ?

Une maison passive a, par définition, besoin de très peu d’apport calorifique. Il existe sur le marché de plus en plus de systèmes capables de fournir cet apport. Cela dit, les systèmes consommant très peu d’énergie sont souvent très chers.

La question à se poser est : pourquoi investir dans l’isolation de ma maison et en plus dans un système de chauffage coûteux ? En combien de temps, au vu du faible besoin d’énergie d’une maison passive, mon système de chauffage sera-t-il amorti ? Il ne faut pas oublier que peu importe le système de chauffage, la consommation en énergie sera très faible.

Les commentaires sont fermés.